« LARMES DE RÉSURRECTION »

 OU CROIRE L’INCONCEVABLE

 

 

 

En pleine guerre de Trente Ans, l’Europe est déchirée par la confrontation entre peuples protestants et catholiques. Compositeurs luthériens, les amis et complices Schütz et Schein ont écrit ces œuvres, L’histoire de la Résurrection pour le premier et les Fontaines d’Israël pour le second, dans une démarche d’une profonde sincérité voire d’une certaine austérité. Ces deux grands esprits n’en restaient pas moins animés d’une passion brûlante, alors plutôt rattachée à la musique italienne, qui s’exprime de manière bouleversante à travers leurs compositions. Par une réécriture complète pour un ensemble instrumental coloré, ainsi que par le choix d’un chanteur byzantin dans le rôle du récitant évangéliste, Simon-Pierre Bestion propose ici une relecture inédite emplie d’un mysticisme ardent. Un récit à la dramaturgie forte, expressive et moderne.

PROGRAMME
Historia der Auferstehung Christi (1623) / Heinrich SCHÜTZ (1585 – 1672)
Israëlis Brünnlein (extraits) (1623) / Johann Hermann SCHEIN (1586 – 1630)
Sur le paisible Temps de la Nuit / Philippe HERSANT (1948)

 

DISTRIBUTION

Direction : Simon-Pierre Bestion

Perrine Devillers – Soprano (rôle des trois Marie et de Marie-Madeleine)
Brenda Poupard – Mezzo-soprano (rôle des trois Marie, de Marie-Madeleine et de l’ange du Seigneur)
Vincent Lièvre-Picard – Ténor (rôle de Jésus) 
Sébastien Obrecht – Ténor (rôle des deux hommes dans la tombe, des deux anges, des grands prêtres et du disciple Cléophas)
Lisandro Nesis – Ténor (rôle des deux hommes dans la tombe, de Jésus et des grands prêtres)
Georges Abdallah – chantre byzantin (rôle de l’évangéliste)
Renaud Bres – Baryton-basse (rôle des deux anges et des grands prêtres)

Benoît Tainturier, Sarah Dubus – Cornets à bouquins et cornets muets
Abel Rohrbach, Alexis Lahens – Sacqueboutes ténors
Olivier Dubois – Sacqueboute basse

Koji Yoda, Camille Aubret – Violon et alto
Robin Pharo, Marie-Suzanne De Loye, Julie Dessaint – basses de violes
Youen Cadiou – Contrebasse

Bérengère Sardin – Harpe triple
Pierre Rinderknecht – Théorbe
Yoann Moulin – Orgue